Cycle d'expositions : Pour l'Ukraine 
Inna Kharchuk / Iryna Suchelnytska / Mykola Hrytselyak
Commissaire de l'exposition : Varvara Karpechenkova 
Texte :  Savchenko Victor Anatoliyovytch, professeur d'histoire et écrivain ukrainien

 

Du 12 au 30 septembre 2022
12, Place du Panthéon, Galerie Soufflot -Rez de chaussée, 75005
 

Vernissages 
Le 12 septembre à 19h : Exposition d'Inna Kharchuk "Le Sol" / "Ґрунт"
Le 19 septembre à 19h : Exposition d'Iryna Suchelnytska "La voix de la guerre" / "Голос війни" 

Le 26 septembre à 19h : Exposition de Mykola Hrytselyak "La Madone Ukrainienne" / "Українська Мадонна"

Chervoni choboty_Red Boots_130x150 cm_2021.jpg

Inna Kharchuk, Chervoni choboty, 2021

Pour l'Ukraine

Aujourd'hui, en Ukraine, des villes sont détruites et des régions entières du pays sont brûlées par des flammes infernales. Les occupants russes essaient de voler la jeunesse ukrainienne, de détruire le monde des jeunes Ukrainiens, qui s'est formé avec le jeune État pendant trente ans. 

Au cours des six derniers mois, tout a changé en Ukraine - au lieu des rythmes des boîtes de nuit - le hurlement des sirènes, au lieu du bruit de la construction - le grondement des explosions... La vie est suspendue au bord et le son alarmant contrôle les esprits. 

La Sorbonne Artgallery accueille à la rentrée de cette année scolaire le cycle d'expositions avec trois artistes ukrainiens. Les œuvres présentées manifestent, chacune à son degré, la nouvelle réalité à laquelle sont confrontés les ukrainiens. 
Les artistes ukrainiens contemporains reflètent non seulement la violence et la peur, mais aussi la force, la volonté et l'héroïsme du peuple ukrainien. 

En Ukraine, le temps est devenu semblable à l'ère de la "tragédie grecque classique", dans laquelle il y a une place pour les sentiments forts, dans laquelle la jeunesse lutte pour son avenir, dans laquelle l'art devient une force de solidarité populaire. 

Inna Kharchuk (Volhynie, Ukraine), tente de trouver le code culturel ukrainien à travers le prisme de ses sentiments individuels. 
Dans ses œuvres, l'artiste explore la question de l'auto-identification dans la société, ainsi que les thèmes de la mémoire personnelle et collective, à travers ses propres expériences et réflexions. Inna Kharchuk examine "l'ascendance" et la "famille", c'est-à-dire des concepts essentiels dans le contexte d'événements se déroulant dans le pays, qui, à leur tour, caractérisent une série d'œuvres créées par l'artiste. 
Pour créer une œuvre d’art, l'artiste examine des photographies d'archives des ukrainiens de différentes régions afin d'explorer pleinement non seulement le folklore ukrainien, unique et historique, mais également le contexte historique au moment de la création de l'œuvre.

Dans les œuvres d'Iryna Suchelnytska (Odessa, Ukraine), la voix de la douleur et de l'impuissance se fait entendre à travers le prisme de la guerre. Les œuvres de l'artiste reflètent des réactions émotionnelles aux événements militaires découlant du flux existentiel de résistance à l'absurdité de la destruction totale. 
L'artiste donne un sens à son expérience directe de la rencontre avec la guerre en interprétant les événements d'une manière mythopoétique, dans le même esprit que le baroque ukrainien. Elle met l'accent sur la valeur culturelle de l'identité ukrainienne qui est à la lisière du monde européen. 
La voix de la guerre est véhiculée à travers une esthétique graphique, une ligne fine, énergique et nerveusement tissée qui exprime l’excitation et l’anxiété. Elle transforme la ligne en une forme plastique en utilisant le contraste avec un fond sombre, accentuant le drame de la perception des événements actuels. 

Mykola Hrytselyak (Lviv, Ukraine) - un monumentaliste et graphiste ukrainien. Dans la série La Madone ukrainienne il utilise le plastique du corps humain pour enregistrer la tension intérieure et la concentration des états émotionnels forts en temps de guerre, de désespoir, de perte, de chagrin, de lutte...
Il perçoit la nudité féminine comme un symbole de liberté et l'énergie de la lutte pour l'identité ukrainienne. Une certaine incomplétude de ses œuvres transmet expression et impulsion, donnant au spectateur un espace de réflexion. 
De jeunes artistes ukrainiens de différentes régions de l'Ukraine : Sud, Ouest et Nord essaient de comprendre leur place dans le drame culturel mondial. De nouveaux récits militaires façonnent l'art ukrainien qui participe activement à la création d'une nouvelle ère. Les images visuelles peuvent désormais s'éloigner des cris des éclats verbaux et laisser place à une analyse approfondie de l’histoire. 

De jeunes artistes ukrainiens de différentes régions de l'Ukraine : Sud, Ouest et Nord essaient de comprendre leur place dans le drame culturel mondial. De nouveaux récits militaires façonnent l'art ukrainien qui participe activement à la création d'une nouvelle ère. Les images visuelles peuvent désormais s'éloigner des cris des éclats verbaux et laisser place à une analyse approfondie de l’histoire.
Несокрушимые.jpg

Iryna Suchelnytska, Indestructibles, 2022

photo_2022-08-15 17.50.43.jpeg

Mykola Hrytselyak, La Madone ukrainienne, 2022

photo_5267108035527033394_y.jpg

Inna Kharchuk, vue de l'exposition dans la galerie, 2022

photo_5267108035527033392_y.jpg

Inna Kharchuk, vue de l'exposition dans la galerie, 2022

Dasha Bilenko artblog_LOGO bold.jpg
48df3970-bf30-484a-9b43-403706c3051c.jpg