INTERFACE

INTERFACE est un séminaire hebdomadaire organisé dans le cadre des masters Arts plastiques et Esthétique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne avec la Sorbonne Artgallery.

Jean Faucheur

1 décembre 2021

Jean Faucheur est un peintre, sculpteur, photographe et vidéaste français né à Neuilly-sur-Seine en 1956 ; il réside et travaille actuellement à Paris.

 

Après avoir obtenu son diplôme de l'ENSAD (École Nationales des Arts Décoratifs) en 1979, il installe son atelier à Versailles. S’y sentant à l’étroit, il décide de montrer son travail dans la rue, devenant ainsi l’un des pionniers des nouvelles interventions urbaines (ceux que l’on appelait en 1985 les « Médias Peintres »).

Dès 1983, il réalise des peintures sur papier kraft en grand format, qu’il colle ensuite illégalement sur des panneaux publicitaires en 4x3m dans Paris. Lors des deux années suivantes, il entreprend un voyage à New York à l’invitation de Tony Shafrazy, célèbre galeriste qui expose à l’époque Keith Haring, Basquiat et Futura 2000. Il se rend également à Tokyo et cofonde Les Frères Ripoulin, collectif composé de jeunes peintres qui, appréciant son travail sur panneaux, le sollicitent afin qu’il les initie à sa technique. Artiste pluridisciplinaire, il organise des expositions sauvages dans le métro parisien et au Palace, est le co-créateur de la galerie Jean-Marc Patras et présente ses oeuvres à la galerie d’Agnès b. dès 1984.

Portrait-JF.jpg

A partir de 1986, il délaisse la rue pour se consacrer à la sculpture, la peinture et la photographie. En 2001, sa rencontre avec Thom Thom, artiste qui détourne des affiches publicitaires au cutter, l’incite à renouer avec la scène urbaine. S'en est suivi un cycle d'expositions « Implosion / Explosion » , et « Une nuit » réunissant de 2002 à 2005 pas loin de 150 artistes unrbains. En mars 2003, à l’angle de la rue Oberkampf et de la rue Saint- Maur à Paris, naît l’association Le M.U.R. (Modulable Urbain Réactif) à l’initiative de Jean Faucheur. C’est en 2007 que commenceront sur ce panneau de 3X8m les premières interventions d’artistes urbains tous les quinze jours et ce depuis près de 15 ans. Parallèlement il participe à de nombreuses expériences collectives artistiques (performances vidéo picturales Akrylonumerik, collectif D-Rush, Musée Imaginaire, etc.). Il est à l’été 2015 directeur artistique des « Murs de L2 » à Marseille et de « À L'échelle de la ville » à Paris en 2018 (Ministère de la Culture). Depuis cette date, il est président de la fédération de l’art urbain. Son goût prononcé pour le partage et la rupture, pose indéniablement Jean Faucheur en précurseur et en découvreur de talents.

Félicie d'Estienne d'Orves

17 Novembre 2021

Félicie d’Estienne d’Orves est une artiste plasticienne dont le matériau est la lumière. Ses installations et performances font appel à une connaissance phénoménologique du réel et interrogent le conditionnement denotre regard. Dans son travail, la lumière est à la fois l’outil et le sujet. Elle s’intéresse à la définition des limites de l’espace, physique et cosmologique, par la lumière et sa vitesse.

 

Lauréate en 2019 du prix de la Fondation Vasarely et artiste professeur invitée au Fresnoy (Studio National des Arts Contemporains), son installation «Eclipse» rejoint cette même année les collections d’art, Beep Collection Electronic Art (ES), ainsi que la Fondation Iberdrola (ES). Depuis 2020, elle recoit la commande d’oeuvres perennes comme pour le Grand Paris Express dans le cadre du programme «Tandem» en collaboration avec l’agence Dietmar Feichtinger ou encore dans le cadre des Nouveaux commanditaires pour la ville de Louvain (BEL).

 

Son travail a été présenté au Centre Pompidou – Nuit Blanche – Le Centquatre 104 – Sorbonne Artgallery (Paris) – Le Fresnoy Scène Nationale (Tourcoing) – La Fondation Vasarely (Aix-en-Provence) – Abbaye de Maubuisson (Saint- Ouen-l’Aumône) – 500 ans du Havre (Le Havre) – State Studio (Berlin) – Watermans Arts Center (Londres) – New Art Space / Sonic Acts (Amsterdam) – TBA Teatro do Bairro Alto (Lisbonne) – Ars Electronica (Linz) – Elektra Festival (Montréal) – Day For Night (Houston) – OCAT (Shanghai) – Aram Art Museum (Goyang/Corée) etc.

Felicie-dEstienne-dOrves-eclipse-portrait.jpg

© David Coulon