documenta XV + I

 

21 FEVRIER – 11 MARS 2022

Cannelle Tanc & Frédéric Vincent

documenta XV + I

Cannelle Tanc &

Frédéric Vincent

21 FEVRIER – 11 MARS 2022

documenta 3 (1)_page-0001_edited_edited.jpg

documenta XV + I

 

La pièce intitulée documenta XV+I est une œuvre commune, réalisée par Cannelle Tanc et Frédéric Vincent. Elle fut présentée pour la première fois au Kunstlerhaus Frize de Hambourg en 2007, lors de la documenta 12 de Kassel, sous le titre documenta XII + I. Cette pièce est constituée de grands tirages disposés aux murs. Ces grandes impressions numériques, représentant les noms des différents directeurs artistiques et artistes ayant participés aux diverses documenta. Les noms des hommes sont surlignés en bleu, ceux des femmes sont surlignés en rose, les groupes ou collectifs d’artistes mixtes sont en violet. Cette installation plonge le spectateur dans l’histoire de la manifestation qu’est la documenta. Le spectateur assiste à l’évolution des pratiques artistiques, et aussi du passage sensible de l’art moderne à l’art contemporain. Il se fait témoin du changement et des évolutions des mœurs. Pour les quatre premières documenta, nous constatons qu’il y a beaucoup de bleu au mur et encore très peu de rose. Il faut attendre la documenta 10 pour que le curateur soit une curatrice, Catherine David en l’occurrence. De 1955, année de la première documenta à 1997, année de la documenta 10, il aura fallu attendre 42 années pour voir une femme être commissaire de l’exposition. C’est lors de la documenta 5 de 1972, organisée par Harald Szeemann que l’art contemporain fait son apparition. Lors de la documenta 8 en 1987, nous voyons apparaître une interaction entre différentes disciplines que sont la vidéo, la musique et la poésie.

La 1ère documenta a été initiée par Arnold Bode et organisée par Bode et Werner Haftmann en 1955 à Kassel. Werner Haftmann écrivit dans l’introduction du catalogue : « L’idée d’organiser aujourd’hui en Allemagne une exposition internationale de l’art du XXème siècle paraît si évidente qu’elle nécessite pas d’autre justification. » Aujourd’hui nous assistons à un développement de Biennales, Triennales et Foires à travers le monde. Une des raisons de ce développement est économique. La documenta étant devenue un facteur économique essentiel de la ville de Kassel. La documenta est une exposition dans la tradition des grandes expositions internationales comme le salon d’Automne de Paris en 1903, l’Exposition Sunderbrond à Cologne en 1912 ou l’Armory Show de New York en 1913. Mais la documenta n’est pas seulement un projet d’exposition, c’est aussi un projet « curatoriale » Le projet documenta XV + I est conçu comme un agencement, une stratification. Une exposition pensée dans une inter-relation artistique, politique et social. Des points de contacts, des liens et des transitions entre différents domaines. Une inter-relation présente et partagée entre le fait d’être artiste et curateur. Une exposition conçu comme peut l’être aujourd’hui la documenta, c’est-à-dire une constellation, avec une volonté de circulation.

 

Le projet documenta XV + I est une zone d’activité où sont présenté tous les artistes de toutes les documenta et une méta-documenta en elle-même. La documenta XV + I est la plus grande des documenta tout enétant la plus petite d’entre elles. Il ne s’agit pas ici, d’ignorer, ni de balayer le passé, au contraire, cette installation est à considérer comme une œuvre pré-documenta, une œuvre lucide et ayant un sens aigu du contexte. Une œuvre qui à travers l’énumération des noms des hommes et femmes ayant participées à toutes les documenta fait appelle aux changements, à l’évolution de notre société. Tout est précisément concentré dans cette sphère, dans ce cycle dans cette suite de noms. Ce « sois toi-même » c’est aussi « Inventez-vous », une manière de répondre au concept poétique de raison et une occasion unique de produire de la vie.

documenta 3 (1)_page-0001_edited_edited.jpg

 Biographie  :

Frédéric Vincent est artiste et curateur, il utilise plusieurs médiums dont le dessin, la peinture, la photographie, la sculpture, l’installation, la vidéo et la performance. II est Co-fondateur de l’espace d’art Immanence, Paris. Il est docteur en Arts et Sciences de l’Art, mention Arts Plastiques. « L’artiste curateur. L’artiste-curateur. Entre création, diffusion, dispositif et lieux ». Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Membre de l'équipe de recherche Art&Flux (Art, Diplomatie, Innovation), Institut ACTE /(Arts/Création/Théories/Esthétiques), UMR 8218, CNRS. Il est diplômé de l’ensb-a, (Paris) et de l’École Estienne. Il a, entre autre, exposé à Screen Space (Melbourne), au The National Art Center (Tokyo), à la Borne, au Centre du livre d’artistes (Rennes), à Flat 1 (Vienne), au Cabaret Voltaire (Zurich), au parcours saint germain (Paris), lors de la force de l’art 02 au grand palais, à la galerie la BANK (Paris), au Kunstlerhaus Frize,(Hambourg) et à Capri Projektraum, (Berlin), à LINDNERHUBER/Copyright (Berlin). Il a organisé de nombreuses exposition à Immanence (Paris) au musée de la poste (Paris), à Flat 1 (Vienne), au musée d’art et d’histoire de Taipeï et donné des conférences à la Villa Arson (Nice), au Casino Luxembourg, à la Maison Rouge (Paris), à la fondation d’entreprise Ricard (Paris), à l’école de Louvre (Paris). Il est intervenu dans différents colloques (Ensb-a, Paris, Université de Picardie, Amiens, Université de Toulouse Jean Jaurés, Copyright, Berlin, INHA, Paris, Haute Ecole des Arts du Rhin, Strasbourg, Le 104, Paris, Casino Luxembourg, La Maison Rouge, Paris, Fondation d’Entreprise Ricard, Paris). Il a publié dans diverses revues, magazines et catalogues d’expositions.

Cannelle Tanc est artiste, commissaire d’exposition. Co-fondatrice avec Frédéric Vincent de l’espace d’art Immanence créé à Paris en 2000. En 2015 en résidence au ZKU, Center for Art and Urbanistics, Berlin. Elle a participé à © n°9 Space Identity – Labor #2 : SPACE-RUN BERLIN, COPYRIGHT, Berlin ; #TABS – TEMPORARY ARTIST’S BOOK SHOP, Lage Egal, Raum für Aktuelle Kunst, Berlin ; « Un Cabinet de Curiosités Part 1 & Part 2 », Undercurrent Projects, 215 E 5th Street, New York. En 2014, a exposé notamment à Scotty entreprises, Institut Français, Berlin, COPYLEFT #1, Gallery COPYRIGHT, Gallery Week end Berlin et au Frac Haute Normandie. En 2013, « Des maisons vides ne font pas une ville », exposition collective, Galerie m 1886, Ankara, Turquie. En 2012, au Coin des rêves, le 6B, Saint-Denis ; « Parce que la carte est plus importante que le territoire », biographie Pôle d’art contemporain, Atelier Oulan Bator, Orléans ; « Atlas at last », Grandes Galeries à l’ESADHaR, campus de Rouen ; à l’ouvrage, CP5, Paris, « La carte est plus importante que le territoire », Fondation Moret, Martiny, Suisse ; WunderKammer, Die Bäckerei, l’Iglu/Nordketten, Institut Français, Innsbruck, Autriche. En 2011 notamment « Die Zeit der leichten Dinge », Architekturforum, Zürich, Suisse ; « Utopies incarnées », Le Cabaret Voltaire, Zürich, Suisse. En 2009 « Archipel », La Force de l’art 02, invitée par J.-L. Froment, Grand Palais, Paris ; « Le complexe de Rittberger », Glassbox, cité universitaire, Paris. 

documenta 4 et 5_page-0001.jpg
documenta 1 et 2_page-0001.jpg
Ajouter un titre.png