THAT'S PAINTING PRODUCTIONS

Par Bernard Brunon

RÉFECTION

Intervention du 3 au 5 avril 2017

Exposition du 19 avril au 15 mai.

Vernissage le 18 avril à 18h.

L’entreprise de peinture en bâtiment THAT’S PAINTING Productions, établie aux Etats-Unis depuis 1989, a réalisé du 3 au 5 avril 2017 un travail de réfection des panneaux des cadres de la galerie, investis depuis janvier 2017 par l’initiative Sorbonne Artgallery qui propose chaque mois une nouvelle intervention artistique. La commande faite à THAT’S PAINTING s’insère dans la programmation d’entreprises-artistes qui interrogent les enjeux économiques et sociaux du rapport de notre société à l’art.

 

Bernard Brunon a créé son entreprise de peinture en bâtiment en 1989 à Houston, Texas. La création de l’entreprise est le résultat d’un processus graduel de recherche pour  «peindre sans produire d’image». Formé dans l’atelier de Claude Viallat à l’Ecole des Beaux-Arts de Marseille, Bernard Brunon mène à l’extrême la  déconstruction du tableau entreprise par l’avant-garde Supports/Surfaces dans les années 1970.  Son travail d’atelier, une tentative de peindre en dehors des codes de représentation, l’a mené à la peinture en bâtiments :  il en vient  au constat que lorsqu’il repeint un mur, alors que les gestes, les outils et les matériaux sont les mêmes, le résultat est une peinture qui n’est pas un tableau. Cette peinture existe dans l’espace du réel, et non pas dans l’espace représentatif de la peinture. Bernard Brunon intègre, par sa pratique et son entreprise, l’art à la vie, en supprimant la frontière entre le figurant et le figuré.

 

L’organisation en entreprise efficiente est également une déconstruction du cliché de l’artiste romantique, opposé par l’imaginaire collectif à l’organisation capitaliste de l’entreprise. Après avoir travaillé plus ou moins seul au départ, Bernard Brunon a été amené à structurer l’activité de THAT’S PAINTING Productions. Il fonctionne comme toute entreprise de peinture en bâtiments, employant jusqu’à une douzaine de peintres en 2005. Que le client soit un particulier, un directeur de galerie ou un commissaire d’exposition, l’approche reste la même : THAT’S PAINTING Productions propose un travail soigné, à un prix abordable et dans des délais respectés. L’entreprise de Bernard Brunon questionne ainsi la relation de l’artiste, du spectateur et du marché de l’art à la valeur économique et symbolique des oeuvres produites.

Actuellement, l’entreprise envisage sa dissolution avec le départ en retraite de son fondateur Bernard Brunon: un conseil juridique sur les perpectives de perpétuation de l’activité artistique a été sollicité auprès des professeurs et des étudiants en droit de l’Université, et sera diffusé dans la galerie. 

Une interview de Bernard Brunon a été filmée dans le cadre l'ANR ABRIR et est disponible en prolongement de cette exposition, ci-dessous.

Sorbonne Artgallery remercie Stephen Wright et Jérôme Dupin pour leurs conseils.

"L’espace très particulier de la Sorbonne Artgallery n’est pas vraiment le type d’espace que That’s Painting a l’habitude de rencontrer. Il n’y a pas de murs, seulement des panneaux rectangulaires de surface blanche dans des cadres métalliques. Lorsque Yann Toma m’a invité à y exposer, je voyais mal quel pouvait être l’intérêt de faire intervenir That’s Painting Productions, une entreprise de peinture en bâtiment, dans un tel contexte. Les panneaux de bois recouvert de mélamine, n’accepteraient pas la peinture, ou du moins, elle n’y tiendrait pas longtemps. Par contre, une observation plus poussée a révélé que ces panneaux étaient couverts de résidus d’adhésifs divers, scotch transparent, double-face, morceaux de posters déchirés, et avaient sérieusement besoin d’être nettoyés. L’intervention de That’s Painting Productions prenait alors tout son sens : effectuer une réfection soignée de la surface des panneaux.

En effet, depuis 1988, l’entreprise de peinture s’est chargée de proposer à ses clients, particuliers ou institutions, des services de peinture en bâtiment de qualité. Et la condition que je me suis imposée, lorsqu’on me propose d’exposer dans une galerie ou un musée, est de n’intervenir que pour répondre à un vrai besoin de peinture en bâtiment. Il me parait ridicule de venir poser une couche de peinture sur le mur d’une galerie ou d’une salle de musée simplement pour dire que That’s Painting a effectué le travail. Ceci irait à l’encontre de l’éthique de l’entreprise qui a opéré pendant près de trente ans comme une vraie entreprise de peinture en bâtiment, employant jusqu’à douze peintres professionnels, et servant ses clients d’abord à Houston, puis à Los Angeles."

Bernard Brunon, sur son intervention à la Sorbonne Artgallery, avril 2017

12, Place du Panthéon

Aile Soufflot - RDC

75005 Paris

  • Facebook Classic
  • Instagram
  • Youtube
ACADEMIC IMPACT WEB OK1.jpg
Capture d’écran 2018-10-22 à 22.43.58.pn
Capture d’écran 2018-11-29 à 11.58.57.pn